Previous
Next

Histoire de la fin des temps, les mutations du discours eschatologique : Moyen Age, Renaissance, Temps modernes

Auteur Édouard Mehl, Christian Trottmann Catégorie Tous nos ouvrages
25,59 €
Quantité

EN SAVOIR PLUS

Le mot de l'éditeur :

Editeur : Presses universitaires de Strasbourg

L'eschatologie de l’Occident médiéval s’est construite sur la base de l’Écriture sainte et a connu des évolutions importantes au fil des siècles. Le témoignage des premiers chrétiens montre que l’avènement de la Parousie, objet de leur espérance, est d’abord envisagé par les croyants comme l’espérance d’une libération intérieure et spirituelle, mais aussi extérieure et historique. La dissociation de ces deux aspects, intime et temporel de l’ultime a pu induire, au fil des élaborations du discours eschatologique, une tentative de ramener leur rapport à celui d’une relation logique supposée permettre de les déduire l’un de l’autre. C’est ainsi que l’eschatologie a pu générer une téléologie et que le discours de la théologie a pu laisser place à un ensemble de philosophèmes portant sur « la fin de l’Histoire ». C’est à examiner les étapes historiques de cette mutation du discours eschatologique que travaillent les différentes contributions rassemblées ici, selon des approches thématiques diverses (théologie, histoire de l’Église, histoire de l’art, philosophie…), cherchant à éclairer le tournant pris à la Renaissance et la question de l’émergence de la modernité.

Caractéristiques : ISBN 9791034401321 - 16.5 x 24 x 3 cm - 496 pages - 883 gr - juin 2022.

30 AUTRES PRODUITS DANS LA MÊME CATEGORIE