Previous
Next

Rabbi Mordechai Joseph Leiner (1801-1854) : la liberté hassidique

Auteur Catherine Chalier Catégorie Tous nos ouvrages
13,27 €
Quantité

EN SAVOIR PLUS

Le mot de l'éditeur :

La collection Les Carnets spirituels a lancé en 2011 avec Catherine Chalier une série consacrée aux maîtres du hassidisme : Kalonymus Shapiro, rabbin au Ghetto de Varsovie (1889-1943), le Maggid de Mezeritch (1704-1772), Le Rabbi de Kotzk (1787-1859), Rabbi Chmuel Bornstein (1856-1926).

Ce 5e volume est consacré à Rabbi Mordechai Joseph Leiner (1856-1926), qui fut un temps disciple du fameux Rabbi de Kotzk. 

Rabbi Leiner est, dit-on, celui qui a le mieux compris la spiritualité du Baal Chem Tov (1698-1760), fondateur du hassidisme. Sa méditation est centre sur le problème de la violence et du libre-arbitre. D’où le sous-titre : La Liberté hassidique.

Son livre unique, Les Eaux de Siloé, écrit en hébreu, recueille les homélies qu’il a prononcées en Yiddich.  Catherine Chalier, grande spécialiste de la tradition hassidique, en donne une traduction et une présentation lumineuses.

Comme le Baal Chem Tov, fondateur du hassidisme, un siècle avant lui, Rabbi Leiner cherche à penser comment l’âme humaine peut parvenir à se réconcilier avec sa source divine. C’est pour lui l’essentiel face à la violence qui prévaut en ce monde.

Son livre, dont certains jugèrent les audaces  hérétiques, est le premier livre hassidique publié sans les approbations traditionnelles. De quel ordre est la rivalité entre les deux fils de Jacob, Juda et Joseph ? Juda, porte une pure grâce à la « racine de sa vie » : il reçoit la révélation de toujours « regarder vers l’Éternel ». Joseph, atteste au contraire de la primauté absolue de la Loi (halakha). Comme Juda, R. Leiner propose une approche individualiste de la spiritualité.

Selon lui, Dieu reste absent pour la plupart des humains, qui ne sont jamais directement éclairés par Lui ; mais il est présent aussi, car la Torah et les rites restent un guide sûr pour vivre en ce monde-ci sans avoir à faire des choix. Ne plus ressentir le besoin de la Loi ne dispense donc pas de la nécessité de lui rester fidèle. Le risque est de se faire des illusions sur l’illumination dont on jouit.

L’assassinat de Rabbi Mordechai Joseph Eleazar de Radzyn, dernier descendant de Rabbi Leiner, bouleversa les juifs du Ghetto de Varsovie. R. Leiner n’a jamais soutenu que la malignité humaine est voulue par Dieu. Il enseigne qu’unir sa volonté propre à la Sienne et pressentir sa puissance au plus secret de soi constitue la voie d’une libération de ses illusions sur Lui, sur soi et sur le monde. C’est très différent.

Caractéristiques : 12 x 18.5 x 1.2 cm, 144 pages, 150 gr, octobre 2020.

30 AUTRES PRODUITS DANS LA MÊME CATEGORIE