Previous
Next

La Terreur rouge en Russie (1918-1924)

Auteur Sergueï Melgounov Catégorie Tous nos ouvrages
11,37 €
Quantité

EN SAVOIR PLUS

Le mot de l'éditeur :

Traduit du russe par Wilfrid Lerat

Né quelques mois après Staline, l’historien et journaliste Sergueï Melgounov, socialiste russe modéré, dénonce la politique de terreur instaurée dans le pays après la révolution d’Octobre. Pour évoquer les horreurs de la guerre civile et du « communisme militaire », Melgounov ne s’en tient pas au terme « atroce ». Il explicite le mot, comme on défroisse une page pour en étaler l’insoutenable contenu. La valeur de ses propos est d’autant plus précieuse qu’il fait parler les victimes et leurs bourreaux, grâce notamment aux nombreux documents et récits qu’il a pu recueillir. En ce sens, son témoignage préfigure celui de Soljenitsyne sur le Goulag. Contre Lénine, contre Staline, Melgounov et Soljenitsyne ont brandi la morale de l’homme face aux prétendues raisons de l’histoire et de l’État.

La Terreur rouge en Russie a été publié pour la première fois en décembre 1923 à Berlin, après l’expulsion de son auteur d’URSS. Sergueï Melgounov est mort en France, à Champigny-sur-Marne, en cette année 1956 où Moscou connaissait son premier printemps politique.

Sergueï Melgounov est né en 1879. Spécialiste de l’histoire des sectes religieuses en Russie, sa défense des intérêts de l’État et son attitude démocratique ont attiré autour de lui un grand nombre d’intellectuels et de représentants de l’intelligentsia russe.

Il a été autorisé à quitter la Russie en 1922 à condition de ne jamais y revenir. Il est mort en France, à Champigny-sur-Marne, en cette année 1956 où Moscou connaissait son premier printemps politique.

Caractéristiques : 11 x 17.5 x 2 cm, 355 pages, 258 gr, juin 2019.

30 AUTRES PRODUITS DANS LA MÊME CATEGORIE